RSS feed for Lescarphe

Favorite films

Recent activity

All

Recent reviews

More
  • Fish Tank

    Fish Tank 2009

    ★★★½ Watched 27 Sep, 2016

    This review may contain spoilers. I can handle the truth.

    Une héroïne plutôt antipathique à laquelle on se rallie pourtant sans peine : son obstination renfrognée est même un pied de nez rafraichissant à la dictature de la "sassy girl" qui règne sur l'univers des jeunes héroïnes de films. Plus sérieusement, le personnage est joliment écrit, le film évite les écueils du pathos, se gardant prudemment de toute forme de jugement. Un bémol cependant, alors que la jeune héroïne s'entraine assidument au hip hop, elle danse comme un pied.

    Prochain arrêt ? Oui

    Six-o-meter : 3/6

  • Night Of The Living Deb

    Night Of The Living Deb 2015

    ★★★ Watched 21 Sep, 2016

    This review may contain spoilers. I can handle the truth.

    Sympathique à défaut d'être mémorable ; voilà un avis qui pourrait facilement devenir une banalité, tant il s'applique à 50% des films que je vois. Mais que dire de plus sur un film comme celui là ? Que sa réussite tient sur les épaules de son protagoniste sympathique et maladroit : y a pas loin du nerd touchant à la tête à claque. Ceux à qui Deb tapera sur le système condamneront le film avec une rage exagérée ; ce…

Popular reviews

More
  • Shivers

    Shivers 1975

    ★★★½ Rewatched 03 Aug, 2016

    This review may contain spoilers. I can handle the truth.

    Shivers souffre du même reproche qu'on pouvait déjà formuler à l'encontre de Rabid (peut-être lui est-il antérieur, mais ce "déjà" situe sa postériorité dans l'ordre où je découvre les deux films pratiquement dos à dos) : dès que la situation dégénère pour s'abîmer dans les conventions du film de genre (zombis plus particulièrement), le film perd tout l'intérêt de son prémisse fascinant : un parasite qui ramène son hôte à son état d'animal se transmet sexuellement. Dans le cas de…

  • You're Sleeping Nicole

    You're Sleeping Nicole 2014

    ★★★★ Watched 30 Aug, 2016

    This review may contain spoilers. I can handle the truth.

    Le dernier été d'une jeune fille. Le film s'attarde sur son héroïne, sans jamais cherché à la rendre sympathique, témoignant simplement d'une tranche de vie disséquée avec un voyeurisme bon enfant. On assiste avec fascination aux circonvolutions de ce petit poisson entêté, sans attendre rien d'autre que ces ronds obstinés confinés dans un bocal. J'avoue qu'il ne m'en faut pas davantage. D'autant qu'à un moment, Nicole est avalée par un matelas qui se dégonfle.

    Prochain arrêt ? Oui
    Six-o-meter : 4/6