A Summer's Tale ★★★½

Éric Rohmer est un de mes réalisateurs favoris, la plupart de ses films se ressemblent, mais sont suffisamment différents pour avoir leur identité propre. Ils ont généralement en protagoniste un jeune intellectuel et on le suit dans ses diverses rencontres amoureuses. 

La manière dont Rohmer écrit ses dialogues a tendance à être très réaliste, servir ce que les personnages diraient vraiment s'ils étaient des vraies personnes et non servir la trame narrative de l'histoire. Ce film n'en fait pas l'exception, un jeune mathématicien se rend dans une région française où il y a une plage et rencontre différentes femmes, durant l'été et on le suit durant ces diverses rencontres.


J'ai adoré la complicité du personnage de Gaspard avec celui de Margot, la manière dont ils discutent à la fois honnête et désinvolte, j'ai beaucoup moins aimé la relation de Gaspard avec la blonde qui me semblait inintéressante, vide, l'intérêt de Gaspard pour cette fille est banal, certes elle est jolie, mais elle manque de charme, du moins de mon point de vue.

La scène finale est absolument magnifique, surtout le baisé super passionnel, cela me fait croire que c'est vrai que les 2 vont se rappeler toujours de ces promenades.

Ce que j'ai moins aimé c’est que Rohmer à volontairement choisi d'écrire du dialogue incohérent dans la bouche de ses jeunes personnages comme si c'était normal, lorsqu'on est jeune, de ne pas savoir qui l'on préfère amoureusement, de mentir à ses diverses conquêtes, d'être inauthentique.