• Iron Sky: The Coming Race

    Iron Sky: The Coming Race

    Autant le premier volet se tient relativement bien tout seul, malgré ses défauts, et peut même faire passer un bon moment de franche rigolade, autant cette suite est pénible à regarder et franchement, tout simplement mauvaise.
    Tout est construit autour d'une seule scène, d'une seule image même, qui est aussitôt grillée dans la bande annonce. Vous pouvez vous épargner le reste du film sans regrets.

  • Iron Sky

    Iron Sky

    ★★★

    Il existe encore des nazis, et ils se cachent du côté obscur de la Lune craignant une invasion de la Terre et préparant leur propre riposte.
    C'est la prémisse de ce... disons film, volontairement nanar, et en le regardant dans cet état d'esprit il offre de bons moments par sa loufoquerie. Il ne parvient cependant pas vraiment à atteindre le niveau des "It's so bad, it's good" qu'i cherche visiblement à imiter. On sent que le scénariste a essayé de…

  • 2009: Lost Memories

    2009: Lost Memories

    L'idée de base est une uchronie intéressante et probablement moins familière que d'autres pour le public européen: que se serait-il passé si l'assassinat du Résident général et prince japonais Hirobumi par un résistant coréen avait été empêché en 1909?
    Nous plongeons donc dans un monde parallèle où la Corée fait partie du Japon, et nous y découvrons une sorte d'enquête policière en décalage temporel... Malheureusement, le scénario et le film deviennent rapidement lourds, avec des moments répétitifs et un dernier tiers franchement ridicule - peut-être l'original contient-il un peu de 2ème degré qui m'échappe, mais honnêtement je me permets d'en douter. Dommage!

  • Heroic Losers

    Heroic Losers

    ★★★★½

    "Según el diccionario "Gil" es una persona lenta a la que le falta viveza y picardía, aunque ya sabemos que "laburante", "tipo honesto", "gente que cumple las normas", terminan siendo sinónimos de "Gil". Pero un día, el abuso al que estamos acostumbrados los "Giles" se convierte en una verdadera patada en los dientes, y uno dice ¡Basta!"
    Une histoire à demi-picaresque, à mi chemin entre Robin Hood et Ocean 11, cette "Odyssée des imbéciles" ne fait rien à moitié en…

  • Knives Out

    Knives Out

    ★★★★

    Au sein de cette famille dysfonctionnelle, tout le monde est littéralement à couteaux tirés... Au point de tuer?

    Un bon mystère / policier, hommage à la veine d'Agatha Christie. Si l'accent "southern drawl" adopté par Daniel Craig m'a un peu fait grincer des dents (il est pas forcément mauvais, mais je ne l'associe pas du tout à l'acteur), c'est une bonne histoire dans l'ensemble, sans plus. Mais on passe un bon moment tout de même.
    Mention spéciale par contre pour les décors, qui sont un personnage en soi!

  • Pumzi

    Pumzi

    ★★★★

    Revu avec plaisir ce petit bijou découvert lors de l'édition 2016 du FIFF (j'étais même allé le voir deux fois pendant le festival).

    Un court-métrage de SF africaine, mais dont l'histoire touche l'humanité entière, une uchronie dystopique poignante et une protagoniste attachante: une petite perle que je ne puis que conseiller vivement!

  • Hellboy

    Hellboy

    Bon, très franchement Ron Perlman peut dormir des nuits tranquilles... Même en se mettant en mode "Comics adapté au grand écran, soirée popcorn", ce diablotin-ci ne lui arrive pas au sommet du plus petit sabot.

    Un "reboot" qui est une daube sans nom. Je préfère rester sur la "trilogie incomplète" originale, qui a au moins de l'humour!

  • King Weeper and Uncle Tickleton

    King Weeper and Uncle Tickleton

    Sorte de Robin des Bois du rire contre un roi tristounet et ridicule, une fable sympathique nous venant d'Ukraine. Je n'ai pas été transporté par l'animation, vraisemblablement numérique et ayant perdu donc le charme des livres illustrés d'Europe de l'Est de mon enfance.

  • The Full Monty

    The Full Monty

    ★★★★★

    Toujours aussi excellent à voir et revoir! N'a pas pris une ride sur le jeu ou, hélas, le sujet.
    Chaque personnage ayant sa vulnerabilité personnelle, outre leur problème commun, rend le tissage de leurs histoires complexe et fascinant.
    Et quel plaisir d'avoir dans la salle deux personnes qui ne l'avaient jamais vu et qui ont adoré :)

  • Counters

    Counters

    ★★★½

    Une histoire incroyable, où l'on se dit: "Il n'y a vraiment qu'au Japon"...
    Au Japon, justement, où (tout comme ailleurs il est vrai) grâce à la liberté d'expression protégée par la constitution des groupes nationalistes tiennent dans la rue des propos incitant à la haïne et à la destruction de la communauté Coréano-Japonaise. Communauté qui s'est formée lorsque le Japon, justement, avait occupé la Corée.
    Mais pas tous les Japonais sont d'accord avec les discours racistes de ces groupes d'extrême…

  • ExamiNation

    ExamiNation

    ★★★

    Un bref documentaire fort bien ficelé sur une tradition incroyable en Corée du Sud: un examen scolaire suivi par une nation entière! Tout un business se créé autour (location de "cubicules" d'études, renforts par des écoles privées, etc.) et tout le pays suit les neuf heures de l'examen avec le souffle suspendu... La pression est énorme, mais on sent également bien comment ce rite de passage créé des liens au sein d'une génération et avec celles avant et après elle qui sont ou vont passer par là...

  • The Good Girls

    The Good Girls

    Cynique et impitoyable, ce film porte un regard acéré sur ces femmes richissimes et superficielles et leur ennui au sein de la haute société mexicaine. Des relents de Gatsby le Magnifique par-ci par-là, mais en définitive les personnages souffrent du même défaut de ceux d'Oscar Wilde: trop aisées pour qu'on puisse se rattacher à elles.
    Jusqu'au jour où...
    Cependant, elles restent relativement privilégiées, et je dirai que c'est là qu'il manque quelque-chose: les personnages ne vont pas de A à B, ils restent en A avec un peu moins de paillettes et on ne parvient pas à s'apitoyer sur leur sort en définitive.