RSS feed for Serge K.
  • The Full Monty

    The Full Monty

    ★★★★★

    Toujours aussi excellent à voir et revoir! N'a pas pris une ride sur le jeu ou, hélas, le sujet.
    Chaque personnage ayant sa vulnerabilité personnelle, outre leur problème commun, rend le tissage de leurs histoires complexe et fascinant.
    Et quel plaisir d'avoir dans la salle deux personnes qui ne l'avaient jamais vu et qui ont adoré :)

  • Counters

    Counters

    ★★★½

    Une histoire incroyable, où l'on se dit: "Il n'y a vraiment qu'au Japon"...
    Au Japon, justement, où (tout comme ailleurs il est vrai) grâce à la liberté d'expression protégée par la constitution des groupes nationalistes tiennent dans la rue des propos incitant à la haïne et à la destruction de la communauté Coréano-Japonaise. Communauté qui s'est formée lorsque le Japon, justement, avait occupé la Corée.
    Mais pas tous les Japonais sont d'accord avec les discours racistes de ces groupes d'extrême…

  • ExamiNation

    ExamiNation

    ★★★

    Un bref documentaire fort bien ficelé sur une tradition incroyable en Corée du Sud: un examen scolaire suivi par une nation entière! Tout un business se créé autour (location de "cubicules" d'études, renforts par des écoles privées, etc.) et tout le pays suit les neuf heures de l'examen avec le souffle suspendu... La pression est énorme, mais on sent également bien comment ce rite de passage créé des liens au sein d'une génération et avec celles avant et après elle qui sont ou vont passer par là...

  • The Good Girls

    The Good Girls

    ★★½

    Cynique et impitoyable, ce film porte un regard acéré sur ces femmes richissimes et superficielles et leur ennui au sein de la haute société mexicaine. Des relents de Gatsby le Magnifique par-ci par-là, mais en définitive les personnages souffrent du même défaut de ceux d'Oscar Wilde: trop aisées pour qu'on puisse se rattacher à elles.
    Jusqu'au jour où...
    Cependant, elles restent relativement privilégiées, et je dirai que c'est là qu'il manque quelque-chose: les personnages ne vont pas de A à B, ils restent en A avec un peu moins de paillettes et on ne parvient pas à s'apitoyer sur leur sort en définitive.

  • Volcano

    Volcano

    ★★

    Alors, je sais que de nombreuses personnes ont beaucoup aimé ce film en compétition au FIFF 2019, mais personnellement j'ai été déçu. Je ne sais pas, la sauce n'a pas pris...
    Peut-être m'en a-t-on dit tant de bien que mes attentes étaient irréalistes? Peut-être la fatigue se fait-elle sentir au bout de six jours de festival et presque trente films visionnés? Toujours est-il qu'à mon grand regret ce furent deux heures d'un profond ennui.
    Un point positif et même brillamment positif, cependant: la scène d'ouverture, frappante et superbe!

  • A Gift

    A Gift

    ★★★

    Histoire un peu longue, mais sympa surtout sur la fin. Le changement d'expression du protagoniste lorsqu'il réalise comment elle sera perçue plus grande est bouleversant.

  • Atarraya

    Atarraya

    ★★½

    Bien fait, mais bizarrement alors que son histoire devrait être touchante, j'ai eu de la peine à m'attacher à la protagoniste et à son sort. Quelque-chose qui cloche au niveau du jeu, en ce qui me concerne.

  • 32-Rbit

    32-Rbit

    ★★★½

    Réflexion un peu philosophique sur notre rapport à la technologie, et à l'internet en particulier, fort bien menée en animation. C'est un sujet qui évidemment me touche de près, mais j'ai vraiment bien aimé!

  • The Ashes

    The Ashes

    ★★★½

    Bourrée d'humour noir et grinçant, cette historiette entre deux tueurs à gages un peu bras cassés sur les bords m'a fait passer un bon moment!

  • And What Is the Summer Saying

    And What Is the Summer Saying

    ★★

    Belles images et ambiance poétique, mais je n'ai pas pu m'empêcher de penser que le tout aurait été mieux servi sous forme de photographies avec des textes à lire en accompagnement. Peut-être, justement, n'est-ce pas là le medium d'expression habituel du réalisateur? Bref, ça m'a laissé sur un sens de longueur un peu lassante.

  • My Love or My Passion

    My Love or My Passion

    ★★★½

    Drôle, même si au début du film ce sont surtout les dames présentent dans la salle qui rigolent (et les messieurs qui n'ont pas une grande passion pour le ballon rond). Le jeu est un peu caricatural, il y a quelques longueurs, mais dans l'ensemble l'humour absurde de ce film nous fait passer un bon moment.

  • Swing Kids

    Swing Kids

    ★★★★★

    *Le* gros coup de cœur, avec Jinpa, de cette édition 2019 du FIFF: une baffe visuelle et auditive à voir absolument!
    J'ai été transporté par la musique de Swing Kids, entraîné par le rythme de ses claquettes, saisi par la lourdeur étouffante de ce camp de prisonniers au sein duquel se reflètent les conflits de l'extérieur. Mais pour en dire plus, je devrai en faire une critique séparée "masquée" afin de ne pas vous divulgâcher l'histoire.
    Le cinéma sud-coréen n'a…