DerekMadox

Anciennement co-programmateur du Ciné-Club: Station Vu
Maintenant programmateur des soirées Morceaux de Robots

Favorite films

  • A.I. Artificial Intelligence
  • 2001: A Space Odyssey
  • The New World
  • Persona

Recent activity

All
  • Venus & Fleur

    ★★½

  • The Tomorrow War

    ★★★

  • A Quiet Place Part II

    ★★★

  • Dune

    ★★½

Recent reviews

More
  • Venus & Fleur

    Venus & Fleur

    ★★½

    À ce stade de sa carrière, Emmanuel Mouret fait vraiment du sous-Rohmer. Entre la Collectionneuse et Pauline à la Plage, mais sans l'humour et la finesse d'observation. Il reste des moments plutôt cutes et candides avec Vénus et Fleur. Mais on est loin de la maîtrise de son dernier film.

  • The Tomorrow War

    The Tomorrow War

    ★★★

    Je n'avais aucune envie de le voir. La direction-photo est hideuse, et le cgi shit fest clone des textures mille fois copiées collées depuis 20 ans. Mais l'idée de base est plutôt intéressante, et le déroulement du scénario est bien carré et efficace. Les acteurs sont aussi très bons et jouent avec beaucoup plus de naturel qu'attendu pour ce genre de film. Bref, tout ça est bien vivant et rythmé. Du moins dans la première heure. Après ça se gâte…

Popular reviews

More
  • Black Girl

    Black Girl

    ★★★½

    Je continue mon exploration du cinéma sénégalais avec ce classique de Oussmane Sembene. Même s'il a été tourné avant Touki Bouki de D. Diop Membéty, Black Girl pourrait presque en être la suite tellement il reprend là où Touki Bouki nous laissait (avec le départ de cette femme sénégalaise pour la France idéalisée).

    Le film commence étonnamment comme un film de la Nouvelle-Vague avec des français insupportables qui engagent Diouana comme nounou (pour finalement en faire une bonne à tout…

  • The 6th Day

    The 6th Day

    ★★★

    Big thumbs up à la scripte qui n'a pas perdu trace de l'emplacement de la coupure sur la joue de Shwarzy pendant toute la durée du film.

    Sinon, ça essaie ben fort de ressembler à Total Recall sans jamais réussir à être singulier. N'est pas Verhoeven qui veut. Ya bien ici et là quelques répliques bien placées, un Michael Rooker savoureux, un jeu toujours sincère et humain de Robert Duvall et une scène marrante avec une poupée creepy as fuck,…