• Première vague

    Première vague

    ★★★

    Ça m’a touché pour vrai ahaha. 
    Même si c’est récent, je pense que tout le monde peut relate a la genre de naiveté de tout le monde qui disait « on se voit quand toute ça finit ». À l’heure où on écoute ce film, y’a rien de ça qui est proche de finir. P’is le film est super sincère... bref maintenant je me sens triste du avant covid.

  • Québexit

    Québexit

    ★★★½

    J’ai ri fort à « french live matters »

  • Frances Ha

    Frances Ha

    ★★★★

    Tabarnak. J’ai hâte de rencontrer ma Greta Gerwig.

  • Passage

    Passage

    ★★★

    Les beauty shot c’était quasi un 3e personnage tellement y’en avait. 

    Esti qu’il se passe rien dans la transition vers l’âge adulte. C’est le vide intérieur et j’aime ça quand un (une cinéaste dans ce cas-ci) prend le risque de l’assumer même dans son fond. 

    Bravo!!!!!

  • Enola Holmes

    Enola Holmes

    ★★½

    Louis Partridge, j’étais sur au début que c’était un des deux frères Sprouse de la Vie de Palace de Zack et Cody.

  • The Half of It

    The Half of It

    ★★★

    So the guy is running all along the movie from nowhere but eat sausage-tacos every dinner. 

    The scene in the church turned unexpectedly funny.

  • Goddess of the Fireflies

    Goddess of the Fireflies

    ★★★

    Une scène d’ouverture qui m’a fait dangereusement croire que le film s’enlignait pour être un téléroman bien shooté, mais thank god la première impression était fausse! 

    Sinon, c’tu comme un inside entre cinéaste de plonger les personnages principaux dans l’eau avec une musique onirique et de les faire regarder la caméra à la fin?