Guillaume Paul

Guillaume Paul

Cinéphile normand amateur de Michael Mann, John Carpenter, Dario Argento, Justin Sullivan, Adrian Borland, John Campbell, Phil Lynott...

Favorite films

  • The Haunting of Julia
  • Manhunter
  • White Dog
  • Phantasm

Recent activity

All
  • Sometimes I Think About Dying

    ★★★

  • The Iron Claw

    ★★

  • Godzilla Minus One

    ★★½

  • Infested

    ★½

Recent reviews

More
  • Sometimes I Think About Dying

    Sometimes I Think About Dying

    ★★★

    Un joli petit film un brin languissant mais porté par un casting et une forme (cadre, photo et bande-son) assez soignés, pour un récit partagé entre réalité et imaginaire.

  • The Iron Claw

    The Iron Claw

    ★★

    Malgré la bonne prestation de Zac Efron, quelques rares moments touchants et une reconstitution pas désagréable de l'Amérique de l'époque, un film languissant qui ne se démarque pas assez dans son genre, ni par sa forme ni par sa narration très (trop?) classique et linéaire qui déroule de façon presque mécanique les drames familiaux.

Popular reviews

More
  • Dark Glasses

    Dark Glasses

    ★★★★

    Merveilleuse histoire d'amour, de résilience et de solitude. Un petit miracle inespéré à l'ère de Netflix, Marvel et des reboots: le Maestro Dario Argento, avec pour seules armes sa sensibilité, quelques collaborateurs précieux (Illenia Pastorelli, Flora Volpelière, Matteo Cocco et Arnaud Rebotini) et un micro budget, trouve l'énergie -à 81 ans et après dix ans d'éclipse cinématographique- de composer avec OCCHIALI NERI une de ses oeuvres les plus chaleureuses, touchantes et épurées. Loin du baroque, du gore et du formalisme…

  • The Card Player

    The Card Player

    ★★★½

    Avec IL CARTAIO, "remake" moderne et dépouillé d'OPERA, Argento revient sur certains des thèmes qui lui sont chers: la solitude, le voyeurisme contraint et le passé familial compliqué. Le film est porté par son style épuré, nerveux et urbain (beaux éclairages bleutés et au néon de Benoit Debie) où Argento met en valeur les extérieurs romains, et le récit s'incarne grâce à l' empathie évidente du cinéaste pour ses héros. Stefania Rocca est excellente et compose un beau personnage de…