RSS feed for ILLYAN
  • Podium

    Podium

    La performance de Poelvoorde fait le film, quel acteur, une autre époque aurait su lui offrir les rôles qu'il mérite.
    J'apprécie pas Yann Moix, mais il a parfois des fulgurances d'écriture excellentes.

    Le "Qu'est ce que t'espérais ? Une petite vie tranquille ? Avec un mari sans maîtresse ? Tu mérites mieux que ça mon ange" dans la bouche de Poelvoorde me termine

  • Don't Look Now: We're Being Shot At

    Don't Look Now: We're Being Shot At

    ★★★★½

    Louis de Funès, héros national, meilleur acteur jusqu'à aujourd'hui je veux rien entendre

  • The Models of 'Pickpocket'

    The Models of 'Pickpocket'

    un solide complement au film qui, le premier, fut mon film favori de Bresson.

  • Boris Vian, un cœur qui battait trop fort

    Boris Vian, un cœur qui battait trop fort

    pas encore eu le temps de me pencher sur le romancier, mais on voit l'inspiration qu'a pris Gainsbourg

  • I Vitelloni

    I Vitelloni

    Au Champo

  • The Invisible Man

    The Invisible Man

    ★★★★

    Quel film incroyable
    youtu.be/Puhk_Q6mYCM

  • The Girl with a Bracelet

    The Girl with a Bracelet

    ★★½

    n'est pas Clouzot qui veut

  • Red Desert

    Red Desert

    ★★★

    tres esthétique, mais vaut mieux écrire un roman

  • Memorable

    Memorable

  • 1917

    1917

    ★★★½

    Prouesse technique et visuelle ; autrement assez peu de touché

  • The Phantom of Liberty

    The Phantom of Liberty

    Bunuel était le dernier à faire prospérer le surréalisme dans le cinéma; en cent ans, la tendance dans les arts a été de lui tourner le dos et je trouve ça très triste, surtout au cinéma où le côté onirique, imagé et puissant laisse penser que c'est la forme qui s'y prêterait le mieux. Bunuel est sûrement le réalisateur le plus atypique et intelligent du vingtième siècle, on dirait du Magritte sur pellicule en cadavre exquis.
    Relançons le surréalisme pour cette décennie, lire Lautréamont, Breton, Eluard, Picabia et montrons que nous sommes autre chose que des consommateurs.

  • Invisible Life

    Invisible Life

    ★★★★½

    Beau et excellent, l'image est folle et le film est éprouvant, voir frustrant parfois, mais de toute manière dès que l'échelle d'une histoire se conjugue à celle d'une vie humaine mon cerveau contemple son insignifiance, ça doit être moi