Beyond the Valley of the Dolls

Beyond the Valley of the Dolls ★★★★

Vu après House d'Obayashi, je considère Beyond plus « bizarre », plus subversif, avant-gardiste, satirique. Ce film embrasse le genre qu'il pastiche (le cinéma de la contre-culture là, Easy Rider et cie., you dig?), à cet effet on est jamais très loin du travail de John Waters. Quiconque voit autre chose dans sa finale moralisatrice qu'un gigantesque pied de nez à l'establishment a les yeux bouchés bin durs. Seigneur, durant une décapitation on entend la fanfare de la 20th Century Fox, qui a produit le film. Comment ne pas encore plus aimer Roger Ebert quand on apprend qu'il a écrit... ça.

Sûrement les 20 dernières minutes les plus « cinéma du WTF » (j'ai lu ça dans une revue anglo, cute) que j'ai eu la chance de voir récemment, que je ne peux décrire qu'avec : Kenneth Anger vs Scooby Doo.

J'aime beaucoup ce film. Et j'ai déjà hâte de le revoir.

Jason liked these reviews