• Licorice Pizza

    Licorice Pizza

    ★★★½

    Je n’étais pas sûre d’apprécier le film, mais il faut croire que j’ai été emportée par la tendresse et la singularité de ces deux personnages, mi-enfants mi-adultes.
    Et je veux voir Alana Haim partout maintenant !

  • Encanto

    Encanto

    ★★★

    Un mignon et coloré film qui manque cruellement d’un antagoniste et se finit en laissant sur sa faim.
    MAIS c’est pardonné pour tous les numéros musicaux orchestrés par Lin-Manuel Miranda dont on entend un chouïa son « Hamilton » !

  • Soylent Green

    Soylent Green

    ★★★

    Le film se déroule en 2022 : le monde est en pénurie, en plein désastre écologique, les gens sont masqués dans la rue…
    Un peu trop visionnaire pour un film de 1974.
    Par contre, les femmes traitées comme des « meubles » = non.

  • The House

    The House

    ★★½

    Un triptyque autour d’une maison pleine de mystères, de sa construction et son évasion. J’ai adoré la technique de stop-motion utilisée, mais les 3 histoires ne sont pas du même niveau et on tombe vite dans l’ennui.

  • Spencer

    Spencer

    ★★★★

    Un splendide film sur la dépression et la solitude, parfois tourné comme un documentaire, dans l’intimité d’une princesse mais surtout d’une femme en marge des conventions. Kristen Stewart et Timothy Spall sont juste grandioses !

  • L.A. Confidential

    L.A. Confidential

    ★★½

    Je m’attendais à un thriller bien plus prenant et sombre. L’enquête est assez survolée alors qu’elle est au centre de l’intrigue.
    Mais c’est un bon film pour (re)découvrir le talent de Guy Pearce.

  • The Nice Guys

    The Nice Guys

    ★★★½

    Un film qui sent bon les 70’s avec ce duo survolté Russell Crowe / Ryan Gosling, que je trouve parfait dans ce rôle comique de papa casse-cou (légérement) à côté de la plaque.

  • Treasure Planet

    Treasure Planet

    ★★

    Découverte de ce Disney assez mineur qui l’est à cause d’un scénario plutôt plan-plan, malgré un concept intéressant et des personnages attachants. Par contre, la musique par David Hallyday, non. Vraiment, non.

  • Master and Commander: The Far Side of the World

    Master and Commander: The Far Side of the World

    ★★★

    Évidemment que mon mec jouant à Assassin’s Creed Rogue voulait voir ce film. C’est un bon huis-clos, à la limite du documentaire maritime quelques fois, mais avec un casting prenant et sincère.

  • Escape from New York

    Escape from New York

    ★★½

    Une uchronie rythmée par un travail de la lumière et du sound design absolument dingue, sans parler de la musique composée par Carpenter qui donne tout son cachet au film.

  • Alice Guy, the First Female Filmmaker

    Alice Guy, the First Female Filmmaker

    ★★★

    Très intéressant documentaire sur la première réalisatrice, qui, outre que raconter son histoire, pose une vision féministe passionnante.
    Dispo sur @ARTEfr et YT

  • Brave

    Brave

    ★★★½

    Cette princesse indépendante qui rappelle qu’une histoire peut être racontée sans love interest. C’est toujours un beau modèle qui fait sourire !