Mathieu Li-Goyette

Mathieu Li-Goyette Pro

Favorite films

  • Kagemusha
  • Spies
  • La Flor
  • Fort Apache

Recent activity

All
  • Mr. Smith Goes to Washington

    ★★★★★

  • Pulp Fiction

    ★★★★

  • Castle in the Sky

    ★★★★½

  • Joe

    ★★★½

Recent reviews

More
  • Mr. Smith Goes to Washington

    Mr. Smith Goes to Washington

    ★★★★★

    Tarantino a souvent dit avec cette arrogance cinéphile qui lui est propre que la meilleure manière de savoir si t'étais avec la bonne personne c'était de lui faire regarder Rio Bravo d'Howard Hawks. Que si elle aimait ça, au fond, t'étais en bonne compagnie.

    Je dirais pour ma part que ça tient plutôt dans le fait de regarder successivement Pulp Fiction et Mr. Smith Goes to Washington et que la bien-aimée, sans hésitation aucune, dise préférer le film de Frank Capra.

  • Pulp Fiction

    Pulp Fiction

    ★★★★

    Ça faisait longtemps, vraiment très longtemps, et pourtant... Mon premier court métrage (en cours d'anglais, au secondaire) était un hommage à Farador. Mon deuxième (encore en cours d'anglais) c'était une reprise de Pulp Fiction et de la scène du burger. Ce film a tellement incarné le cinéma pour moi que je connaissais, comme bien d'autres, chaque retournement par coeur (jusqu'au cégep, où Scorsese et Kurosawa se sont avérés des modèles plus subjuguants).

    Enfin bref. Les trucs de QT fonctionnent encore…

Popular reviews

More
  • Aline

    Aline

    ★½

    La version Paris Match du mythe de Céline Dion, complètement déracinée de ses origines et de sa complexité, avec un projet de mise en scène qui tient la route pendant à peu près 15 minutes avant de s'écrouler totalement dans la suffisance et l'ego surdimensionné de Valérie Lemercier.

    Ce n'est ni drôle, ni un conte, ni une lettre d'amour, ni un biopic intéressant. C'est plutôt ennuyant, monté tout croche avec une bande sonore mur à mur qui vient patcher la…

  • Oppenheimer

    Oppenheimer

    ★★

    Tant pis pour les grandes performances, c’est un biopic technocrate et propagandiste où la bombe est encore débattue comme un mal nécessaire. Peut-être le plus exécrable des films de Nolan à cause des enjeux qu’il soulève, tout en étant son plus personnel.