Parasite

Parasite ★★★★★

Je n'avais pas revu ça depuis une projection magique au Max Linder sur PANAME.

J'ai commencé la version noir et blanc disponible sur l'édition criterion, mais je suis rapidement revenu à la version couleur. Bien que l'image en noir et blanc donnait un tout autre ton au film, j'avais envie de le revoir dans son allure originale pour retrouver ce feeling du premier visionnement. Je reviendrai probablement au noir et blanc la prochaine fois.

C'est toujours aussi bon, toujours aussi rassembleur, toujours aussi jouissif, pertinent, etc. C'est comme un recette parfaite, avec juste assez de genre, juste assez de discours social, juste assez de drame, de comédie pour être impeccablement consensuel, mais dans le bon sens du terme.

Je ne m'étais pas attardé au scénario de façon aussi précise à ma première écoute, mais en y revenant, c'est beaucoup plus simple que dans mon souvenir. J'avais l'impression de longues ellipses, d'un film qui s'étale sur des mois, mais non finalement c'est quelques jours dans la vie des personnages. On adhère aux choix les plus tirés par les cheveux parce que le film est fondamentalement humain. La façon qu'a Bong Joon Ho de nous faire aimer ses héros m'a toujours fasciné. Je cite souvent en exemple la séquence d'ouverture impeccablement "save the cat" de Okja. Et il se surpasse encore avec les boîtes de pizza.

N'en déplaise aux puristes, s'il y a un film qui devait créer autant d'unanimité, je suis bien à l'aise que ce soit celui-ci.

Bref, j'adore le ciné.