Panorama-cinéma

Panorama-cinéma

HQ

Panorama-cinéma est une revue de cinéma en ligne lancée en 2003. Son site web propose plusieurs centaines de critiques de films, des dossiers thématiques, des entrevues, des balados,…

Stories

Petit papier sur Lotte Reiniger

L’approche la plus évidente et répandue de Lotte Reiniger consiste en une succession de qualificatifs qui entérinent la dimension avant-gardiste et l’influence majeure de son cinéma dans l’histoire de l’animation. Pour n’en citer que quelques-uns, rappelons que son œuvre est à la fois le lieu d’innovations techniques majeures autour de l’animation en papier découpé, la preuve incontestable de l’importance des femmes dans ce genre cinématographique, l’un des premiers longs métrages d’animation et certains diraient même le point culminant d’une pensée…

Nos rêves les plus profonds

Par un concours de circonstances, la première projection à laquelle j’ai assisté, dans la foulée du déconfinement, fut First Cow de Kelly Reichardt, alors que j’avais plus tôt prévu de retourner en salle avec Uncle Boonmee d’Apichatpong Weerasethakul. Sans réaliser sur le coup que je troquais un buffle d’ouverture contre une vache protagoniste, le premier me laissa plutôt froide pour des raisons que je soupçonne à présent d’être techniques : la qualité de la projection ce soir-là laissait en effet à désirer,…

De Jeanne Dielman à The Love Witch : le féminisme en héritage

Il y a quelque chose de particulièrement fascinant dans le cinéma, et particulièrement dans le cinéma féministe, qui consiste en la possibilité de mettre en images, de différentes manières possibles, la matérialité des corps, de les filmer dans l’espace et dans les rapports spécifiques qu’ils entretiennent avec ces différents espaces (l’appartement, la ville, la nature, les corps des autres personnes, etc.). Ainsi, le cinéma, en tant qu’il est un art qui ne nous laisse pas oublier son ancrage matériel, voire…

Les mots et les choses de Larry Cohen

À un moment ou à un autre, tous les héros de Larry Cohen nous rappellent son premier, celui de Bone, un ex-animateur de télé, déchu et pris à vendre des chars pour les pires pages publicitaires, contraint à refiler une réalité mensongère en cabotinant, à chercher à sortir d’une situation médiocre pour regagner un semblant de stabilité. Parce que ses sujets sont sérieux mais que leur approche ne l’est jamais vraiment, Cohen excelle dans le pastiche et la critique sociale et…

Recent reviews

Zo Reken

Zo Reken

★★★½

Par Olivier Thibodeau
Le film a donc le mérite d’ébranler certaines de nos convictions de riches privilégiés, à savoir le bien-fondé de l’interventionnisme extérieur. L’aide humanitaire, nous dit une intervenante, contribue à « l’infantilisation » politique du pays, dédouanant les gouvernements en place de leurs responsabilités en matière de gestion des ressources. [...]

Ostrov

Ostrov

★★★

Par Olivier Thibodeau
Lauréat du prix du Meilleur long métrage international aux Hot Docs 2021, Ostrov constitue moins une œuvre singulière qu’un portrait parfaitement symptomatique d’une certaine Russie, portrait de l’abandon rural postsoviétique, tourné dans un style à mi-chemin entre le reportage et le cinéma ethnographique. Autrefois reconnue pour sa production de caviar, l’île titulaire est aujourd’hui tombée dans l’oubli. Ses habitants vivent coupés du monde, sans électricité ni soins de santé, sans emploi ni source de subsistance légale. [...]

Gabor

Gabor

★★★

Par Olivier Thibodeau
Certains plans de Gabor rappellent certes ceux de Martin, particulièrement en ce qui a trait aux immenses bibliothèques de tirages variés qui siéent dans la cave du photographe, mais Lafrenière se distingue néanmoins grâce à son style unique (que les amateurs de Snowbirds [2017] sauront sans doute apprécier). [...]

Rebel Objects

Rebel Objects

★★★

Par Olivier Thibodeau
Œuvre à la fois intime et ethnographique, Objetos rebeldes procède d’une double archéologie, familiale et nationale, stimulant pour ce faire la mémoire des objets : les photos que la réalisatrice garde en souvenir de son père récemment décédé d’un cancer, mais surtout les singulières sphères mégalithiques du Costa Rica (ou sphères diquis, en l’honneur de leurs créateurs précolombiens supposés), ces sculptures de pierre dont la parfaite circularité déconcerte depuis longtemps les archéologiques. [...]

Liked reviews

James Benning qui offre un excellent antidote à cette formule surfaite des shows de tueurs en série sur Netflix.

Film qui tourne autour d'un concept et qui réussi à l'exploiter de la meilleure manière avec peu de moyen et beaucoup d'inventivité. Surprenant.

Le parcours des Sparks depuis le début de leur carrière est fascinant.
Regarder le Russell Mael d'aujourd'hui est pour moi déstabilisant.
Quelques séquences du tournage d'Annette de Carax qui sont bienvenues.
Je comprend maintenant mieux ce groupe musical à part dont ma connaissance se résumait à Kimono my house.

Red Eye

Red Eye

★★★★

Why, yes, working a customer service job is pretty similar to facing a misogynistic, deranged hitman!

I loved all of Lisa's resistance methods—lying when Rippner came on too strong, constantly trying to find an out and thwart his plan, etc. She has such a strong sense of self-preservation and it was very invigorating and refreshing to watch. I also loved how many times Rippner tripped during the last third. There are lots of parallels with Scream, and even though this is not as sharp or groundbreaking, it's ultimately a very tense and enjoyable watch.