On vous parle du Brésil: Tortures